“Irrémédiable Insatisfaction”

« J’accordais une importance prépondérant à l’imaginaire, substitut du réel  et monde qu’il nous est loisible de créer. Le poète m’apparaissait comme un prédestiné, une manière de démiurge à qui il incombait d’effectuer cette vaste opération de transformation mentale d’un univers, vrai dans la seule mesure où l’on veut bien attribuer cette vérité. Je croyais qu’au moyen des mots il est possible de détecter les idées et que l’on peut ainsi de choc verbal inattendu cerner l’absolu de proche en proche et finalement, à force de déclencher dans tous les sens des idées neuves, le posséder. Le poète m’apparaissait  aussi nécessairement comme une maudite, vouée de toute éternité à une solitude malheureuse et ayant pour unique ressort spirituel sa faim constante née d’une complète et  irrémédiable insatisfaction. »

Michel Leiris in «L’Age d’Homme »

Wilfried SattyWilfried Satty