“Tangence”

« Ce qui différencie essentiellement l’érotisme d’autres activités dont le corps humain (quasi nu, et comme symboliquement dépouillé) est le centre –   tells les  actions qui se rattachent aux sports dits ‘athlétiques’ – c’est la présence de cet élément gauche dont la jonction avec le droit fait éclater – brûlure de l’ultime transe – le sentiment du sacré. (C’est-à-dire de quelque chose de mis à part ou de ‘taboué’ en position d’apex vertigineux du fait d’être à la fois au-dessus et au bas du commun, hors-de-pair et hors-la-loi, prestigieux et rejeté, étincelle qui marquerait soudain l’union stridente des deux natures – gauche et droit – au moment où l’on n’est plus séparé de la tangence que par un infinitésimal hiatus.»

Michel Leiris in ‘Miroir de la Tauromachie ‘

HISTOIRE DE L'OEILAndré Masson, illustration from ‘L’histoire de l’œil’, 1928